Closed door machining

Closed door machining

Pour une utilisation optimale de l'outil industriel

Le concept de closed door machining consiste à équiper une ligne de production de machines autonomes, capables d’enchaîner des phases d’usinage en continu avec le minimum d’intervention humaine. En déployant les processus et la supervision ad hoc, il permet de faire fonctionner les lignes 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de mieux anticiper l’organisation des tâches de l’atelier, et de limiter les risques pour les personnels comme pour la production lors de la manipulation des pièces et matériaux.

Closed Door Machining - Opérateur

40 millions € d’investissements nécessaires à la réalisation de l’atelier titane de Bidos en 2012 et 2013

Quelques applications concrètes chez Safran

En réponse aux exigences de plus en plus importantes des programmes Airbus A350 et Boeing 787, Safran Landing Systems a significativement accru sa performance industrielle en mettant en œuvre le closed door machining sur deux sites :

  • au sein de l’atelier titane de Bidos (Pyrénées-Atlantiques), où sont usinés des composants en titane de grande dimension. Le bâtiment de 5 200 m2, qui regroupe l’ensemble des moyens nécessaires à la réalisation des pièces de façon autonome, a divisé par 2 ses cycles de production depuis 2013 ;
  • sur le site de Mirabel-Montréal (Canada) spécialisé dans les caissons principaux des trains d’atterrissage de grandes dimensions. Achevé en 2013, le nouveau bâtiment a également vu ses cycles de production divisés par 2 grâce au regroupement des moyens industriels et à un parc-machine misant sur la programmation numérique.

De la même façon, l’usine Safran Landing Systems de Molsheim (Bas-Rhin), principalement dédiée à la fabrication des roues et freins des programmes Airbus, fonctionne en 24/7 avec une équipe de 10 personnes. Depuis l’intégration du closed door machining, l’opérateur n’a plus à intervenir pour des réglages pendant la phase d’usinage, permettant d’accroître le temps d’utilisation des machines (6 500 heures par an au lieu de 4 000) et de faire passer les cycles d’usinage de 10 jours à 1 jour seulement.

Atelier Closed Door Machining
Un nouveau rôle pour les opérateurs

Avec le closed door machining, le rôle de l’opérateur évolue : il monte en compétences pour devenir un pilote d’îlot, capable de conduire plusieurs machines à la fois. Grâce à l’implantation de systèmes de communication adaptés (grand écran, tablette…), l’opérateur se concentre notamment sur les tâches de supervision et de contrôle à forte valeur ajoutée pendant que les machines travaillent en autonomie.