Contrôle non destructif

Contrôle non destructif

Vers une simplification et une fiabilisation du suivi qualité

Les opérations de contrôle non destructif (CND) jouent un rôle essentiel pour vérifier la qualité d’une pièce ou d’un composant à chaque étape de son cycle de vie, durant sa fabrication comme après sa mise en service et pendant les opérations de maintenance. Différentes techniques sont mobilisées selon les cas : examen visuel, ressuage, radiographie, ultrasons, thermographie… L’intervention d’un opérateur certifié est requise pour analyser les résultats du contrôle et juger de la conformité de la pièce selon des normes strictes. Des opérations qui peuvent aujourd’hui être fiabilisées et simplifiées grâce aux technologies numériques (capteurs et traitement d’image) et à leur déploiement automatisé sur les chaînes de production.

Opérateur contrôle non destructif

100 % des pièces fabriquées par Safran passent en CND

Quelques applications concrètes chez Safran

Safran a notamment développé trois procédés innovants de contrôle non destructif :

  • la tomographie par rayons X couplée à de l’imagerie 3D, actuellement exploitée à Commercy (Meuse) et à Rochester (États-Unis), pour le contrôle des aubes de soufflante du moteur LEAP. Grâce à des traceurs intégrés au matériau composite, la pièce est reconstruite en 3D, recalée par rapport à une référence et analysée au moyen d’algorithmes d’aide au diagnostic ;
  • la radiographie numérique en production, mise en œuvre par Safran Aircraft Engines à Gennevilliers et à Evry-Corbeil pour le contrôle de pièces du moteur LEAP (aubes de turbines, virole de carter intermédiaire) et par Safran Helicopter Engines pour le contrôle de pièces de moteurs. Ce procédé, qui remplace une méthode fondée sur l’utilisation de films argentiques, associe un contrôle radiographique à des algorithmes de traitement d’image ;
  • la thermographie infra rouge sur les panneaux internes en composite des nacelles A320neo. Un moyen robotisé acquiert des données qui sont ensuite analysées par l’opérateur à l’aide d’un logiciel de visualisation. Les zones nécessitant une vérification complémentaire sont projetées en réalité augmentée directement sur la pièce concernée. Cette méthode remplace une technique longue et complexe à base d’ultra sons et de jets d’eau.
Opérateur et robot - contrôle non destructif
Une combinaison gagnante

C'est une première mondiale développée pour les programmes des nacelles du LEAP-1A de l’A320neo et des nacelles du Trent 7000 de l’A330neo : la thermographie par infra-rouge couplée à un logiciel de réalité augmentée. Cette combinaison doit permettre d’accompagner la très forte montée en cadence de ces produits dans les années à venir : le temps passé au contrôle est ainsi réduit de 50 % .