Le digital au service de l'Homme

Le digital au service de l’Homme

Des compétences nouvelles au sein d'un environnement optimisé

Si l’homme reste indispensable au fonctionnement de l’Usine du Futur, la façon dont les connaissances et compétences de l’opérateur sont mises en œuvre évolue. Les interactions traditionnelles avec la machine sont réduites (notamment avec le closed door machining), tandis que les cobots sauront de plus en plus s’adapter à l’expérience et au savoir-faire de chacun. Aux gains de productivité rendus possibles par la technologie s’ajoutent des gains en qualité de vie et en sécurité au travail : ergonomie, accès à l’information en temps réel, manutention réduite au minimum, remplacement des tâches répétitives par des missions d’analyse, de supervision, de recherche de solutions, etc. Des compétences d’avenir à acquérir par des formations et tutorats également transformés par le numérique et la réalité virtuelle.

Opérateur et technicien expérimentent des outils digitaux

545 000 ouvriers et techniciens dans les industries mécaniques en France

Bondoufle : centre de formation aux métiers du futur

Safran participe au projet de centre de formation aux métiers de l’Usine du Futur lancé à l’initiative des industries mécaniques d’Île-de-France. Objectif ? Répondre aux besoins des entreprises dont les processus de production se digitalisent et qui doivent, dans le même temps, recruter un nombre important de techniciens et opérateurs pour renouveler leurs effectifs et assurer le développement de leur production.

Implanté à Bondoufle (Essonne) et inauguré à la rentrée 2018, ce centre de formation se présentera comme un simulateur de l’Usine du Futur. Il accueillera 300 alternants pour des cursus de 3 ans, ainsi que 300 personnes en formation continue aux nouvelles méthodes de production : machines en réseau, objets connectés, fabrication additive, réalité augmentée, robots collaboratifs, tablettes, etc.

Véritable pôle d’excellence, ce plateau servira par ailleurs de vitrine aux métiers de la production mécanique industrielle, encourageant les vocations pour un secteur actuellement peu valorisé malgré ses débouchés. Il sera un espace de collaboration entre les multiples acteurs de l’Usine du Futur, et un facteur-clé dans la réussite de cette transformation.

Formation digitale
Renouveler et qualifier les effectifs

En France, près de 850 000 personnes travaillent dans une industrie mécanique : plus de la moitié sont des ouvriers et techniciens. Parmi ces derniers, près de 90 000 ont 55 ans ou plus. Cette réalité démographique, comme l’évolution rapide des moyens de production, nécessite de nouveaux moyens pour former les opérateurs et techniciens de demain. C’est particulièrement le cas dans un contexte où les filières de formation actuelles se révèlent fragiles, peu nombreuses, et difficilement capables de répondre aux besoins existant dans des métiers comme l’ajustage, l’usinage, la rectification ou le contrôle tridimensionnel.